Vang Vieng

Please go directly below the pictures for the English version

Pour nous rendre à Vang Vieng, nous avons pris un mini-van. D’ailleurs, la plupart des trajets par la route au Laos se font via ce moyen de transport. Il faut être honnête, on n’y est jamais vraiment très bien dedans ! Ça vient déjà de l’état des routes, qui est en piteux état, donc on rebondit souvent lorsque l’on passe sur des nids de poules, des chemins de terre ou des cailloux ! Les Lao essaient de rentabiliser le trajet à fond, donc il y a toujours des strapontins dans l’allée du mini-van, et à coup sur, ils seront remplis. Et pas d’espace perdu puisque les poules et autres oiseaux y sont aussi fourrés dans leur cages en bambou, quand ils ne sont pas arrimés sur le toit. Avec un peu de chance, la voisine d’à côté se sera servi de votre cuisse comme accoudoir, ou celle de devant vous laissera ses cheveux dans les genoux pendant sa sieste. Ah ça, on est bien calés ! Et enfin, soit l’air conditionné est à fond et nous frigorifie, soit pas d’air conditionné du tout et donc beaucoup trop chaud, ou sinon, la sono est à fond sur des tubes lao !! Une symphonie pour les oreilles ! Mais bon ça nous emmène toujours à bon port, c’est le principal ! Et comme on sait, l’intérêt n’est pas tant d’aller d’un point A à un point B, mais plutôt ce qui se passe entre les deux !

Vang Vieng est beaucoup moins charmant que Luang Prabang, mais il avait l’avantage de se trouver à mi chemin entre LP et Vientiane, alors c’était plutôt pas mal pour couper la route. On sent vraiment la ville envahie par un tourisme pas toujours très respectueux. Il y a environ 10 ans de cela, le coin était très prisé des Australiens qui venaient s’y défouler pendant leurs vacances de printemps. Les descentes de la rivière en bouée, les tyroliennes, l’alcool, combinés au manque d’infrastructures médicales au Laos, environ 25 touristes sont décédés à Vang Vieng une année ! Le gouvernement a donc repris les choses en main pour calmer un peu tout ça, et il y a toujours beaucoup de touristes (Coréens maintenant), de guest-houses et de restaurants de plus ou moins bonne qualité.

L’intérêt de Vang Vieng, ce sont surtout les alentours. Il y a des rivières, des montagnes, des grottes et des cascades en pagaille dans le coin. Nous avons loué une moto pour nous balader et nous n’avons pas été déçus. Nous sommes passés dans des petits villages bien typiques, sur des beaux chemins entourés de montagnes, voire une cascade … Nous avons aussi monté un sacré piton, dont l’ascension n’était pas très longue (45mins), mais bien raide ! Mais ça valait le coup car la vue à 360 au sommet était superbe ! Nous avons poursuivi les boucles à l’ouest et à l’est, aux paysages magnifiques de rizières, buffles d’eau, et de montagnes. Après cette quarantaine de kilomètres, on avait le fessier et le dos un peu en compote entre la piste esquintée, les énormes nids de poule qui forment des mares sur toute la largeur de la route après la pluie, les montées et descentes sur les cailloux, bref c’était pas exactement une promenade de santé !

On a fini notre circuit par une baignade dans le ‘Blue Lagoon’, déserté par les touristes à l’heure assez tardive où nous sommes arrivés. Les gamins avaient en revanche investi la place, et on avait l’impression d’avoir plein de petits tarzans qui géraient le trapèze sur l’eau comme des petits chefs. En haut de la branche d’où nous voulions sauter, Coco n’en menait pas large, tandis que les petits gars se faufilaient entre les branches pour sauter joyeusement les 5-6 mètres jusqu’à l’eau. Il ne fallait pas se louper au niveau du timing, pour éviter de tomber sur les petits qui se balançaient quelques mètres plus bas sur leur escarpolette.

Nous avons eu la chance d’avoir le soleil car en cette période d’arrivée des pluies, des déluges peuvent s’abattre sans crier gare. (La petite balade sur les routes aurait eu un tout autre charme) ! C’est ce qui nous est arrivé lorsque nous étions au restaurant. Il n’y a pas d’histoire d’averse ou d’accalmie, quand ça tombe, c’est intense, et ça dure un moment ! Pendant toute la fin de notre dîner, nous avons vu des trombes d’eau ruisseler dans le restaurant qui avait toute une partie découverte. Malgré les bâches prévues, ça continuait à gicler sur les convives. On s’est décidés à affronter ces pluies torrentielles pour rentrer complètement trempés à notre guest house, et trouver le propriétaire en train d’écoper l’eau de l’entrée. Refusant notre aide, il nous a enjoint d’aller vérifier que nos affaires étaient toujours au sec dans notre chambre car on pataugeait au rez de chaussée. L’eau cascadait depuis le premier étage sur les marches, devenues impraticables. Heureusement cet hôtel a plus d’un tour dans son sac, et avait un autre escalier de l’autre côté, que nous avons pu emprunter pour estimer les dégâts. Et ouf, tout était ok à l’étage ! Pas de fuite ni de fenêtre ouverte. C’est dans des scénarios comme ça que l’on se rend compte du confort que l’on a chez nous avec un climat tempéré ! C’est vrai qu’ici, on passe de la chaleur étouffante type fournaise, à des pluies diluviennes, et qu’il faut savoir jongler avec tout ça ! Travailler dans l’une ou l’autre de ces conditions en extérieur, ça demande une sacré résistance !

More pictures on our Facebook page.

DSC06700
Great view point from the top of Pha Ngueun Peak
IMG_2874
Nap wit a view
IMG_2903
On the road again
IMG_2915
Protecting from the fiercy sun
IMG_2920
Great landscapes

English version :

We took a mini-van to get to Vang Vieng. Most road trips to Laos are made via this means of transport, and let’s say you are never really comfy in these! One of the reasons for that comes from the roads, which are in a pitiful state, so we often bounce when we pass over potholes, tracks or pebbles! The Lao are trying to optimise the journey, so there are always folding seats in the aisle of the mini-van, and don’t you worry, they will be filled. And no space is lost since chickens and other birds are also stuffed in their bamboo cages when they are not stowed on the roof. With a bit of luck, the neighbor next door will have used your thigh as an armrest, or the one in front of you will leave her hair in your lap during her nap. We are packed! And to add to it, either the air conditioning is on and refrigerates us, or there is no air conditioning at all and so it is very hot, otherwise the radio plays lao singles !! A symphony for the ears! Anyway it always takes us to where we want to go so this is the main thing! As we know, the journey is not so much about getting from point A to point B, but rather the journey itself and whatever happens between the two!

Vang Vieng is much less charming than Luang Prabang, but it had the advantage of being halfway between LP and Vientiane, so it was not bad to cut the road. You really feel the city invaded by tourism not always very respectful. About 10 years ago, the area was very popular with Australians coming for their spring break. Going downhill on the river, sliding on ziplines, alcohol, combined with the lack of medical facilities in Laos, about 25 tourists died in Vang Vieng one year! The government has taken things in hand since and there are still many tourists (Koreans now), guest-houses and restaurants of varying quality.

The interest of Vang Vieng mainly lies in its surroundings. There are many small rivers, mountains, caves and waterfalls in the area. We rented a motorbike to explore a bit and were not disappointed. We passed through small typical villages, on beautiful paths surrounded by mountains. We also climbed a rocky peak which was not very long (45mins), but very steep! But it was worth it as the 360 ​​view at the top was superb! We continued the loops to the west and east, to the magnificent landscapes of rice paddies, water buffaloes, and mountains. After about forty kilometers, we had the butt and back aching a little because of this bumpy and buggered up road, the huge potholes forming a pool across the width of the road after the rain,… In short it was not exactly a walk in the park!

We ended our tour with a swim in the ‘Blue Lagoon’, deserted by the tourists at the rather late hour we arrived. The kids had instead invested the place, and it looked like a lot of little tarzans were jumping in the water, rocking on the trapeze. At the top of the branch from which we wanted to jump, Coco was not overconfident, while the little guys slipped between the branches to jump joyfully the 5-6 meters to the water. It was all about timing, to avoid falling on the little ones who swayed a few meters lower on their escarpolette.

We were lucky to have the sun because in this period when the monsoon is starting, floods can come down without warning. (The little walk on the roads would have had a completely different charm)! This is what happened to us when we were in the restaurant. Forget about mild rain, when it falls, it is intense, and it lasts for a moment! Throughout the end of our meal, we saw water spouts dripping into the restaurant which was uncovered for a good part. Despite the tarps, it continued to squirt on the guests. We had to run under these torrential rains and returned completely soaked to our guest house, to find the owner scooping the water from the entrance. Declining our help, he directed us to check that our belongings were dry in our room because were were litterally wading through the ground floor. The water cascaded from the first floor on the steps, which had become impassable. Fortunately this hotel has more than one trick up its sleeve, and had another staircase on the other side, which we were able to use to reach our room. And phew, everything was ok on the floor! No leaks or open windows. It is in scenarios like these that we realize how lucky we are to know a temperate climate! People here experience the sultry heat furnace type, the torrential rains, and they juggle with all that. Working in either of these conditions outdoors requires a lot of resistance for sure.

One thought on “Vang Vieng

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s