Little Andaman

Please go directly below the pictures for the English version

On aura bien mérité Little Andaman en l’ayant attendu 2 jours à Port-Blair, comme nous vous le racontions dans le post sur Havelock. La traversée de 7h fut un peu longue, mais calme et sans soucis. Cette île, située tout au sud des Andaman est vraiment préservée du tourisme avec une capacité d’hébergement de 80 lits, pas d’Internet, et quasiment pas de restaurants. Notre hutte était très basique, avec salle de bain et toilettes communs, à un prix battant toute concurrence (3€ la nuit!), mais le tout était confortable et convivial. Cela tenait certainement à Baba, le maître des lieux, jovial et accueillant. Il réussit à créer une ambiance bien sympathique, presque comme en collocation puisque les repas sont aussi pris en compagnie de nos voisins de hutte.

Nous avons passé le plus clair de notre temps dans l’eau. La température était délicieuse, l’eau cristalline, la plage de Netaji Nagar magnifique et en l’absence d’ombre, cela nous permettait de rester au frais. C’est dans ce beau décor que nous avons trouvé des jolies petites vagues et même une planche pour les surfer. On est tout de même restés sur nos gardes car sur Little Andaman, il n’est pas rare de croiser des panneaux vous avertissant de la présence de crocodiles d’eau de mer. En effet juste derrière la plage, il y a la mangrove et en quelques endroits, l’eau de mer et l’eau de la mangrove se rejoignent, facilitant ainsi le passage des crocodiles. L’eau de mer n’est pas leur milieu naturel, mais il arrivent qu’ils viennent y chasser tôt le matin ou après le coucher du soleil. Nous évitions bien évidemment ces horaires, mais lorsque l’on sait qu’ils peuvent être présents, cela rajoute tout de suite un peu de piment à la baignade et on n’arrivait pas à baisser totalement la garde! Si besoin était, nous avions une petite piqûre de rappel au moment de passer dans la petite langue de mangrove, passage obligé pour arriver à la plage!

L’autre passage obligé avant de faire trempette était le fameux rituel des crèmes: d’abord la crème solaire, ensuite la crème anti-moustique, puis l’huile de coco qu’on nous avait préconisé pour lutter contre les mouches de sable! Elles sont assez présentes sur Little Andaman et bien que difficilement visibles à l’œil nu, elles vous laissent un souvenir irritant jusqu’à un mois après leur passage. Elles agissent surtout au lever et coucher du soleil, et malgré toutes nos précautions, nous avons eu droit à quelques piqûres. Assez peu toutefois en comparaisons avec d’autres touristes rencontrés dans les alentours.

Cette île est peut être l’endroit le plus sauvage qu’il nous ait été donné de voir jusqu’à présent. Une grande partie de l’île est inaccessible, car peuplée de tribus aborigènes qui refusent le contact avec notre civilisation et dont l’habitat est protégé.

Les autres plages de Little Andaman valent aussi le coup, notamment celle de Butler Bay, mais nous avons jeté notre dévolu sur celle juste derrière nos huttes. Les quelques jours passés sur place se sont écoulés paisiblement, en nous régalant de la cuisine simple mais efficace de Baba et de son aide. Ils nous ont même cuisiné un délicieux poisson grillé servi dans une feuille de banane!

Encore une fois dépendants des ferries, nous avons malheureusement dû avancer notre départ d’un jour. La traversée retour de nuit a été un peu longue: à deux sur une banquette, on n’est finalement pas si bien!

De retour à Port-Blair pour prendre notre avion, nous avons eu le plaisir de recroiser Mathilde, rencontrée lors de nos quelques jours sur Neil Island.

More pictures on our Facebook page.

Netaji Nagar
Welcome to LA: Little Andaman
beware of crocodiles
Gentle reminder!
IMG_0548
Nice little surf session!
IMG_0551
Nice little surf session!
IMG_3482
Butler Bay
ride across the island
Scooter Riding in Little Andaman

English version:

We have well deserved Little Andaman after waiting 2 days in Port-Blair, as mentioned in the post on Havelock. The 7h ferry ride was a bit long, but quiet. This island, located at the south of the Andaman is truly preserved from tourism with a capacity of 80 beds for tourism, no Internet, and almost no restaurants (We found just one!). Our hut was very basic, with shared bathrooms and toilets, at a great price (3 euros per night!), But the whole thing was comfortable and friendly. This was certainly due to the owner, Baba, a happy and welcoming character. He managed to create a very nice atmosphere, almost like a flatshare since the meals are also taken together with our hut neighbors.

We spent most of our time in the pristine water mostly because we enjoyed it and as well because there was no shade on the beach ! The weather was lovely, and the beach at Netaji Nagar beautiful. It was in this beautiful setting that we found pretty little waves and even a board to surf them. We were always on the look out because on Little Andaman, it is not uncommon to come across signs warning you of sea-water crocodiles. Indeed just behind the beach, there is the mangrove and in some places, the sea and the mangrove meet, facilitating the way for the crocodiles. Sea water is not their natural environment, but sometimes they come and hunt early in the morning or after sunset. We obviously avoided these times, but because we knew that they could be around, this immediately added up a bit of adrenaline ! If needed, we had a good reminder since we had to go through the mangrove to access the beach!

Before dipping into the sea we had our little cream ritual: first the sunscreen, then mosquito repellent and finally some edible coconut oil to avoid beinhg beaten by sand flies! They are a hindrance on Little Andaman and leave you with an itching memory until a month after the bite. As sea water crocodiles, they come into play at sunrise and sunset, and despite being cautious, we had our lot of bites.

This island may be the wildest place we have ever been to so far. A large part of the island is unauthorized because it is populated by aboriginal tribes who refuse contact with our civilization and whose habitat is protected.

The other beaches of Little Andaman are also worth the trip, including Butler Bay, but we mainly sticked to the one right behind our huts. The few days spent on the spot went by peacefully, enjoying Baba’s simple yet effective cooking. He even cooked a delicious grilled fish served in a banana leaf!

Once again dependent on the ferry schedules, we unfortunately had to leave Little Andaman a day before our initial plan. The ride back at night was a bit long: two persons trying to sleep on the sam bench is not that confortable after all!

Back in Port-Blair to catch our plane, we had the pleasure to meet Mathilde again, who we met during our few days on Neil Island.

3 thoughts on “Little Andaman

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s