Bundi

Please go directly below the pictures for the English version

Nous poursuivons notre aventure au Rajasthan, en mettant le cap sur Kota et Bundi, où un palace, un fort et un bazar nous attendent. Nouveau voyage en train, où nous avons cette fois rencontré Avni, jeune designer de motifs destinés à être gravés sur des blocs de bois, pour servir à l’impression (voir les explications sur le post de Jaipur ici, et une photo des blocs et du rendu de l’impression sur tissu ici même). Il semble que le voyage en train nous réussisse, car nous avons ensuite eu la chance de faire connaissance avec une famille indienne adorable, expatriée à Singapour, et qui revenait pour un mariage. Ils travaillent tous les deux en IT comme nous, ce qui, croyez le ou non, crée des liens (Anima, la jeune femme, connaissait mon CIO chez Sony!). Ils nous ont gentiment invités au mariage de la sœur de Krishna (le mari), ainsi qu’ à venir chez eux à Singapour lors de notre passage en Malaisie.

Avni vous a laissé un petit mot que vous pourrez voir ici, et vous trouverez aussi une photo de la charmante famille.

Kota n’était qu’une étape, et nous avons tout de suite pris un bus pour Bundi. La gare des bus était lunaire, un grand terrain vague avec des bus à moitié rouillés, des cochons ici et là , des vaches bien sûr, et quelques vieux bâtiments délabrés. Quoi qu’il en soit, service rapide et efficace puisqu’en une heure et 70 roupies, nous étions arrivés à destination. Le trajet de bus fut haut en couleurs car il était bien rempli, et les amortisseurs pas vraiment au rendez-vous.

Arrivée à Bundi, et une fois n’est pas coutume, pas de conducteurs de rickshaw pour nous proposer leurs services. L’ambiance était assez curieuse, car nous y étions pendant les deux jours du festival du cerf volant, et pas mal d’échoppes et guest houses étaient fermées pour l’occasion. Nous avons cependant pu visiter le palace et le fort, à flanc de falaise, ce qui nous a offert une vue magnifique et un souffle coupé.

Retour dans la rue principale, où nous nous sommes emmêlés les pieds plus d’une fois dans les fils de cerf volants. En repérage pour le repas du soir, nous toquons à la porte de Sashi, qui nous fait monter sur son roof top, d’où l’on peut voir une multitude de gens de tous les âges faire virevolter leurs cerf volants dans un brouhaha de musique et de cris joyeux. Vous pourrez voir une petite vidéo de l’ambiance sur les toits ici et une autre sur l’ambiance de la rue principale en cliquant ici.

Le soir, nous avons tous les deux dégusté un magnifique curry de légumes, accompagné d’un cheese naan que nous n’avons pas tardé à élire meilleur cheese naan de notre séjour jusqu’ici. Couchés avec les poules pour être frais lors de notre lever à 1h du matin pour rejoindre Udaipur, nous avons fait le pieds de grue pendant une petite heure et ¼, car le train était un peu en retard. Les gares des petites villes (125 000 habitants pour Bundi tout de même), c’est sympa, surtout à 2h du matin, quand on commence à tailler la bavette avec un habitant de Rishikesh (la ville des hommes saints) qui part tous les ans pendant un mois et demi, pour passer l’hiver dans des régions plus clémentes. C’est marrant de rencontrer des routards locaux un peu originaux.

Arrivée dans le wagon, tout le monde roupille et on se hisse comme on peut sur nos ‘upper berths’ (couchettes du haut) après avoir fourré nos sacs sous la banquette du bas. A la lampe de poche on s’installe, et on ne tarde pas à s’endormir, bercés par le ballottement du train. On s’en faisait tout un poème de cette arrivée à mi parcours pendant la nuit, c’est tout juste si on n’a pas été déçus !

bundi-garh-palace-2

Constance, en pleine visite du Garh Palace de Bundi

bundi-kids

Laurent, dans une rue de Bundi accompagné de 2 jeunes écoliers locaux

bundi-kite-festival

On ne badine pas avec la fête du cerf-volant en Inde!

English version:

We continue our adventure in Rajasthan, heading for Kota and Bundi, where a palace, a fort and a bazaar are soon to be revealed! A new journey on the train, where we met Avni, a young textile designer, who draws patterns meant to be engraved on wooden blocks, to then be used for printing (see the explanations on Jaipur’s post here, and a photo of the blocks and the printing on fabric here). It seems that the journey by train succeeded, because we then had the chance to meet an adorable Indian family, expatriated in Singapore, and who was returning for a wedding. They both work in IT like us, which, believe it or not, creates bonds (Anima, the young woman, knew my CIO at Sony!). They kindly invited us to the wedding of Krishna’s sister (the husband), as well as to come to their home in Singapore on our way to Malaysia.

Avni has left you a message that you will see here, and you will also find a picture of the charming family here.

Kota was only a stop, and we immediately took a bus to Bundi. The bus station was lunar, a large wasteland with half rusty buses, pigs here and there, cows of course, and some old buildings. Anyway, fast and efficient service since one hour and 70 rupees were enough to get us to our final destination. The bus ride was packed, and whatever shock absorber system was in the bus, it was not really up to the job!

We arrived in Bundi when they celebrate the two days kite festival, and a lot of stalls and guest houses were closed for the occasion. We were however able to visit the palace and the fort (overlooking the cliff) which offered us a magnificent view and a breath of fresh air.

Back on the main street, where we tangled our feet more than once in the kite sons. While looking for a place for our evening meal, we choke at the door of Sashi, who made us climb on her roof top, from which we could see a multitude of people of all ages to twirl their kites in a hubbub of Music and joyful shouts. You will see a small video of the atmosphere on the rooftops here and another on the atmosphere of the main street by clicking here.

In the evening we both enjoyed a wonderful curry of vegetables, accompanied by a cheese naan that we awarded best cheese naan of our stay so far.

We went to bed super early to get up at 1am to catch our train for Udaipur, and we were happy to wait for an extra hour at the train station. The stations of the small towns (125 000 inhabitants in Bundi) are nice, especially at 2am, and you happen to chat with a resident of Rishikesh (the city of the holy men). He was travelling to spend the winter in more mild regions. It’s fun to meet local backpackers.

Finally the train arrives, and once in the ‘sleeping beauty’ carriage we hoist ourselves as we can on our ‘upper berths’ (berths from the top) after stuffing our bags under the bottom seat. Good we have a flashlight as it is pitch black. We soon fall asleep, cradled by the slackening of the train.

7 thoughts on “Bundi

  1. Vous m’avez fait saliver avec le curry de légumes accompagné du “meilleur” naan au fromage (moi qui adore cela).
    Quelques photos de vos bons repas seraient les bienvenues pour finir de nous mettre dans l’ambiance…

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s